Forum Rules SymbioCOM : Qu'est ce que c'est ?

SymbioCom est un logiciel Symbiose offrant de très riches fonctionnalités :
* téléassistance et télé-enseignement par captures de consoles et d'imprimantes ;
* transferts de données conviviaux et sécurisés avec reprise à chaud ;
* émulations et transfert smultanés ;
* télé-maintenance classique.

Il peut être utilisé sur des machines monopostes comme multipostes reliées :
* en réseau local ;
* en asynchrone via modem RTC, RNIS ou adptateurs Numeris ;
* en X25 avec les cartes Gazel. Il fonctionne en mode appelant et appelé.

SymbioCom sous Windows permet de relier une station Windows distante par modem pour :
* réaliser des transferts de fichiers avec un Twin Server ou une autre station Windows ;
* capturer ou émuler sur la station Windows un poste Twin Server ;
* ouvrir une session DOS en émulation depuis Twin Server ou Windows.

Pages: (2) [1] 2   ( Go to first unread post ) Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Symbio com, on en a plus que marre, RAS LE BOL
GUIARD
Posted: 15/03/06 21:37
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



Voici ce que dit chez moi, un ange de patience.
Il ne se plaint jamais, mais là je suis content qu'il est réussi à exprimer son RAL LE BOL.
Que de temps précieux, de reproches clients, d'argent perdu et d'énergie par la SSII et de perte de confiance !
Nous nous plaignons depuis des années, et on nous propose toujours de rebooter.
Symbiocom le créateur d'insatisfaction client.

Tous les jours l'un de nos clients rencontrent des problèmes et ceci depuis des années. A l'heure du clusteur prologue nous demande de rebooter un serveur de terminaux, d'applications et de fichiers.
On a plus les mots, pour dire à Prologue notre ras le bol.
Je pourrai devenir vulgaire pendant des lignes et des lignes.
Mais mon microphone ne porte pas assez loin.
C'est de compétence dont nous avons besoin et donc de solutions fiables et durables.
C'est pratique lorsque l'on a pas a assumer directement les conséquences de ses incompétences. C'est de l'inconséquence.

J.G.

Email envoyer aux responsables de ce produit dont jmb aujourd'hui.



......
Bonjour,

La télémaintenance s’est encore plantée chez un de nos clients.

Nous pouvons normalement nous connecter chez ce client sur les ports 81 et 82.
Yvonne m’a appelé pour me dire qu’elle n’arrivait pas à se connecter chez ce client sur le port 81.

Je me suis connecté en ssh et j’ai vu que la télémaintenance considérait que EIS était encore connecté sur le port 81,

alors que de mon côté je m’étais bien déconnecté « proprement ».

J’ai essayé de me connecter sur le port 82. Impossible… alors que le port était bien actif et que personne n’était connecté sur ce port.

J’ai fait un /etc/rc.d/init.d/scom restart. La télémaintenance s’est relancée mais elle considérait toujours que j’étais connecté sur le port 81.

Et il était toujours impossible de se connecter sur le port 82.

J’ai demandé à Gérard si il y avait un autre moyen pour relancer la télémaintenance et libérer toutes les voies.

Il m’a répondu que le seul moyen était de rebooter le serveur.

Si nous vendons la télémaintenance à nos clients c’est normalement pour leur venir en aide en cas de problème.

J’avoue ne pas savoir leur expliquer pourquoi nous devons rebooter leur serveur et donc leur causer des problèmes à cause de se produit.

Généralement si on fait un /etc/rc.d/init.d/httpd restart, cela va arrêter Apache et relancer Apache sans problème.

Si on fait un /etc/rc.d/init.d/postfix restart, cela va arrêter Postfix et relancer Postfix sans problème.

Si on fait un /etc/rc.d/init.d/smb restart, cela va arrêter Samba et relancer Samba sans problème.

Pourquoi ce n’est pas le cas de SymbioCom ???

Je veux bien comprendre que parfois SymbioCom peut se planter (rien n’est parfait…mais pas trop souvent comme même…),

mais j’en ai assez de demander à nos clients de rebooter leur serveur à cause de ce produit.

Pouvez-vous trouver un moyen de faire un redémarrage propre de SymbioCom sans rebooter le serveur ?


Fabrice.






PMEmail PosterUsers Website
Top
root
Posted: 15/03/06 21:48
Quote Post


God of the forum
*******

Group: Admin
Posts: 6098
Member No.: 2
Joined: 10/05/02
Submissions: 10 
Downloads: 19



On attend de lire la réponse qui te sera faite :-)
PM
Top
GUIARD
Posted: 16/03/06 18:23
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



aujourd'hui : pas de réponse
PMEmail PosterUsers Website
Top
GUIARD
Posted: 17/03/06 12:46
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



ANALYSE
Sommaire Intranet-Extranet


La résolution de bugs : une question de méthode avant tout
La phase de débogage occupe une place critique dans le cycle de vie du développement applicatif. Méthodes itératives et chasse à la régression sont de mise pour la mener à bien. (17/03/2006)

En savoir plus

Enquête : Département études : cap sur les processus
Dossier Gérer ses projets informatiques
Lien

Comprendre la gestion de projet
S'il existe un sujet qui mette au diapason un client final avec son prestataire en charge des développements applicatifs, il s'agit bien de la chasse (perpétuelle) aux bugs et autres dysfonctionnements.

Revêtant essentiellement deux formes, ces derniers proviennent en effet soit d'une non conformité technique du code ou d'une non conformité fonctionnelle de l'application elle-même.




Ainsi, dans le cas d'un bug technique, l'application se trouve être irrémédiablement "plantée", alors qu'un bug fonctionnel - s'il n'implique pas un blocage du système - empêche l'exploitation de l'application telle qu'originellement définie par le cahier des charges.

Confronté à un bug technique, le développeur fera appel à un outil de débogage fournissant des indicateurs servant à identifier les instructions de codes qui sont à l'origine de son déclenchement. La démarche sera bien entendu différente avec la découverte d'un bug fonctionnel.

"Dans le cas d'un bug fonctionnel où le système ne plante pas, l'utilisateur a la possibilité de décrire le problème rencontré dans un système de bug track qui permet de référencer les bugs et de générer des alertes automatiques à destination du développeur de l'application", indique Didier Girard, directeur technique au sein d'Improve, société de conseil objet, Internet et nouvelles technologies.

"Une méthode de développement itérative doit être privilégiée"
(Gilles Lapère - Arès)
"La non-conformité technique consiste en un bug de développement, qui n'est pas le problème le plus complexe à résoudre par rapport à un bug fonctionnel, beaucoup plus impactant et pouvant même aboutir à une phase de rejet entre le développeur et son client final", prévient Gilles Lapère, responsable études et développement au sein de la SSII Arès.

Pour éviter de se retrouver dans cette situation de point de rupture, le choix d'une méthode de développement itérative, basée sur de constants allers - retours entre le client et son prestataire pour la validation des spécifications fonctionnelles, semble à privilégier.

"Avec une méthode de développement itérative, les corrections à apporter à l'application sont moins complexes et fastidieuses qu'une méthode distinguant l'étape de spécification de celle du développement, au cours de laquelle le client réalise des jeux d'essai. Sans compter qu'apporter des modifications fonctionnelles à une application développée depuis plusieurs mois génère un haut risque de rejet", ajoute Gilles Lapère.

En outre, la phase de débogage intervient le plus souvent à plusieurs reprises dans le cycle de vie d'un projet applicatif. Tout d'abord dans la phase de développements initiale, lors de son intégration dans l'environnement de fonctionnement et, également - mais de façon moins formelle - une fois la livraison de l'application effectuée (on évoque alors une phase dite de maintenance corrective).

"La résolution de la non-conformité d'une application est confiée au développeur de l'application, tandis que le gestionnaire de projet intervient dans la phase amont de résolution en écrivant les plans de tests et leur niveau de détail. Le chef de projet valide la phase de tests en s'assurant que l'application est prête à être livrée", précise Gilles Lapère.

"S'assurer que les bugs ne réapparaissent pas est essentiel "
(Didier Girard - Improve)
Cependant, l'identification du dysfonctionnement ne suffit pas, encore faut-il s'assurer qu'il ne sera pas redondant.

"La présence de bugs dans les applications n'est pas le problème le plus important, car ce qui compte avant tout, c'est de faire en sorte qu'ils ne réapparaissent jamais dans le cycle de vie du programme. La mise en place d'un système de tests unitaires de non régression doit alors être envisagée afin d'assurer la meilleure couverture possible du code", signale Didier Girard.

"Il est toujours difficile de livrer une application dont le code possède 100 % de couverture, ce taux étant trop dépendant d'autres paramètres externes comme les délais de livraison décidés par le client, les moyens et ressources mobilisées pour le développement ainsi que le niveau de qualité attendu. Sans compter le cas où le client n'a pas mené à bout les phases de test nécessaires, ce qui aboutit le plus souvent à une situation de conflit", poursuit Didier Girard.

En savoir plus

Enquête : Département études : cap sur les processus
Dossier Gérer ses projets informatiques
Lien

Comprendre la gestion de projet
Les risques proviennent essentiellement de la sous-estimation par le client de l'importance de la phase de tests. "Avec une méthode itérative de développement, le risque de dérive est relativement maîtrisé et le client n'a pas d'autre alternative que de tester lui-même l'application en interne, en manipulant les morceaux de développement à des intervalles fixes et rapprochés", remarque de son côté Gilles Lapère.

Et le responsable études et développements de conclure : "on accepte plus facilement d'être mis en cause en cas de non conformité fonctionnelle de l'application lorsqu'elle a été développée selon une méthode itérative".

http://solutions.journaldunet.com/0603/060...debuggage.shtml


This post has been edited by GUIARD on 17/03/06 12:47
PMEmail PosterUsers Website
Top
GUIARD
Posted: 18/03/06 22:55
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



La télémaintenance s'appuie sur un ensemble de modules verticaux.
Le module d'interface utilisateur fait par exemple appel à des modules de niveau inférieur qui eux mêmes recoivent des ordres d'en haut.
Si un module inférieur oublie où ne peux plus répondre, quoi que ce soit, au module supérieur, ce dernier au bout d'un time out, trop long, renvoie un code erreur.
Toutefois le module qui ne fini pas sa tache correctement et qui reste muet n'est plus interruptible.
Cet état de fait est connu depuis lontemps par son principal développeur fort sympatique et dévoué qui plus est.
Mais il continue à nous répondre qu'il n'y peut rien et qu'il nous faut rebooter le serveur du client.
A la fin, on peut penser qu'ils s'en foutent et qu'on doit faire avec, quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse.

Il faudrait donc revoir la conception du mode de connexion inter-module.
Et enfin reconnaitre l'erreur de conception, le défaut de fabrication et revoir en profondeur la copie.

Imaginons un programme Abal qui fait un search.
exa appel Criteria, qui, imaginons le, ne répondra jamais à l'exa (vu avec twinuse par exemple).
Et bien là, le programmeur Abal n'y peut strictement rien car il s'appuie sur une techno dont il dépend mais sur laquelle il n'a aucun pouvoir.

Les conséquences en revanche sont gravissimes.

Heureusement que les autres produits Prologue brillent par leur fiabilité et leur robustesse (Abal,Critéria,UseIt) en exploitation car sinon la situation serait insupportable. (jamie si tu veux jeter un coup d'oeil sur symbiocom ... Non, on nous l'a dit, tu es déjà trop occupé)

Le service qualité de Prologue devrait recontrôler le produit symbiocom et constater le vis caché.

Y a t'il d'autres sociétés qui comme nous rencontrent les mêmes problèmes avec ce produit et pense à peu de choses près, la même chose ?

J
PMEmail PosterUsers Website
Top
root
Posted: 18/03/06 23:06
Quote Post


God of the forum
*******

Group: Admin
Posts: 6098
Member No.: 2
Joined: 10/05/02
Submissions: 10 
Downloads: 19



il n'existe pas dans le monde linux un produit équivalent ?
PM
Top
puel
Posted: 19/03/06 12:40
Quote Post


Hyper User
*****

Group: Membre
Posts: 833
Member No.: 8
Joined: 31/05/02
Submissions: None Submitted
Downloads: 2



ssh permet-il une prise de controle de console ?
PMEmail PosterUsers Website
Top
GUIARD
Posted: 19/03/06 16:17
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



celà dépend de quel type de console nous parlons.
on peut bien entendu sur un useit, installer un serveur vnc tel que celui préconisé par www.axel.fr et ensuite prendre le contrôle à distance d'une session vnc.
Port 5901 poste 1
Port 5910 poste 10
etc ...
Cela permet de faire tourner en multiposte un serveur useit monoposte sans avoir besoin de déclarer de console "prologue" avec useitconf.
Dans ce cas on n'a absolument pas besoin de la télémaintenance prologue pour prendre le controle à distance de la session kde.
vnc+ssh fera parfaitement l'affaire.
Nous n'avons aucun client installé comme celà chez EIS pour l'instant, toutefois cette méthode est déjà largement utilisée par quelques SSII.

Encore faut-il que l'exécuteur abal fonctionne correctement sous kde et que l'utilisateur accepte de ne plus utiliser une console du type : uniterm twinview ou winpc.
Pour ceux qui font comme nous qui utilisons massivement l'instruction load.go d'un abal.at (pour afficher une liste, un module d'édition, zoomer le compte client depuis une facture, etc ....) le déploiement n'est pas possible en l'état.
En effet le comportement sous useit est totalement différent du mode de fonctionnement sous windows.
En fait chaque programme EIS est paramétré pour être appelable lui-même (avec de nombreux paramètres d'appel) et communique avec le prog appelant via un pipe MC.

Sous useit, à chaque load.go, une nouvelle fenêtre (instance exa) s'ouvre n'importe ou à l'écran et laisse visible en arrière plan une fenêtre du prg appelant qui attend le retour du load.go.
Rapidement l'utilisateur se retrouve inondé de fenêtres partout.
Sous windows l'exa gère correctement le recouvrement parfait des fenêtres et ne rend visible qu'une seule fenêtre à la fois. Le client ne peut donc pas deviner que plusieurs programmes sont lancés. Sous useit, aujourd'hui EIS ne peut rien vendre sous kde à part la configuration du serveur vnc pour permettre à des platines axel d'exécuter une session vnc kde sans exécution d'application Abal EIS.
En revanche ceux qui n'utilisent que très rarement les load.go peuvent sans donner à coeur joie. Je pense particulièrement à tout ceux qui distribuent des applications screener.
De plus le copier coller comme dans uniterm en Abal texte n'est pas géré sous kde, ce qui rend encore un peu plus insupportable la situation.

Lorsque les prospects trouvent notre solution système (useit+uniterm) trop chère (et là ce n'est pas très difficile à comprendre), nous faisons fonctionner en client serveur un serveur de fichiers useit x ut et les applications s'exécutent sous windows sans multivue. La configuration a été difficile à mettre en oeuvre. Mes collègues ont mis beaucoup de temps à trouver comment faire et il reste toujours un ticket prologue non résolu. Dans ce cas aussi l'émulation des postes clients windows peut aussi se faire en vnc.
Un autre produit beaucoup plus rapide et gratuit fait merveille (cripté 256 bits), je vous en parlerai un peu plus tard.

En revanche termsys le système de terminaux texte et vnc modifié par prologue repose sur des méthodes confidentielles et fermées que seul symbiocom intégre.
A ce jour, la prise de controle d'un terminal texte Uniterm n'est possible qu'avec symbiocom.

Aujourd'hui, nous incitons encore, plus que fortement nos clients à acheter uniterm mais il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis.
Peut-être qui ci prologue était directement touché au porte monnaie, il nous comprendrait un peu plus. Nous écouter n'est manisfestement pas suffisant.

Autrement nos développements Windev progressent super bien. Merci !
Notre nouveau logiciel de gestion d'appels et de planification des dossiers SSII, HOT est utilisé en interne depuis trois semaines maintenant. Les choses progressent à une vitesse surprenante. La solution retenue est vraiment encouragante.

Les problèmes sont faits pour être sollutionnés ou encore contournés !
Sans nos clients nous n'existerions pas !
Les besoins évoluent sans cesse et il faut bien trouver des solutions pour y répondre.


Humour : pourquoi prologue ne pourrait-il pas demain tarifer useit en fonction du nombre d'imprimantes déclarées dans le useitconf. Le serveur vnc conseillé par axel est libre de droit. En revanche prologue pourrait aussi à l'avenir nous empêcher d'utiliser un autre serveur vnc que le leur.

Heureusement nous sommes sous linux !

This post has been edited by GUIARD on 19/03/06 17:37
PMEmail PosterUsers Website
Top
puel
Posted: 19/03/06 16:29
Quote Post


Hyper User
*****

Group: Membre
Posts: 833
Member No.: 8
Joined: 31/05/02
Submissions: None Submitted
Downloads: 2



merci Jérome pour ce "point de situation" détaillé ! :-)

pp
PMEmail PosterUsers Website
Top
GUIARD
Posted: 07/04/06 22:04
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



jmb a pris la mesure de la situation.
le développeur c'est remis au travail avec tenacité.
Des nombreuses corrections ont été réalisées suite à notre cris d'alarme.
Merci à yvonne pour ses interventions et son soutien.
enfin le produit redevient utilisable.
encore un effort on y est presque.
Merci prologue !

il faut revoir le tarif et on est bon.

moins cher en monoposte puis plus cher en multiposte ...
enfin c'est mon avis.
bien entendu meme classe de remise.


PMEmail PosterUsers Website
Top
GUIARD
Posted: 16/04/06 12:21
Quote Post


Martien User
******

Group: Membre
Posts: 1730
Member No.: 239
Joined: 25/04/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



Encore des corrections, et malgré tout, toujours énormement de soucis.
PMEmail PosterUsers Website
Top
Jean-Luc MARLIER
Posted: 27/05/08 16:44
Quote Post


Mega User
***

Group: Membre
Posts: 156
Member No.: 306
Joined: 03/09/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



Depuis ce "coup de gueule", Symbio-com s'est-il stabilisé sous Use-It ?

Si oui, est-ce de façon "naturelle" ou y-a-t'il des astuces à mettre en oeuvre ?

Un de nos plus gros client doit migrer sous Use-It (depuis twinserver) en conservant Symbio Com, et je suis donc inquiet ...
PM
Top
agirce
Posted: 27/05/08 20:28
Quote Post


Super User
**

Group: Membre
Posts: 56
Member No.: 99
Joined: 20/11/02
Submissions: None Submitted
Downloads: 3



Demande à Jean Marc Billy
PM
Top
Jean-Luc MARLIER
Posted: 28/05/08 13:33
Quote Post


Mega User
***

Group: Membre
Posts: 156
Member No.: 306
Joined: 03/09/03
Submissions: None Submitted
Downloads: No Files Downloaded



Très drôle ;)

Tu sais où le joindre ?
PM
Top
Alexandre
Posted: 28/05/08 17:37
Quote Post


Super User
**

Group: Membre
Posts: 56
Member No.: 107
Joined: 25/11/02
Submissions: None Submitted
Downloads: 2



Bonjour

QUOTE
Depuis ce "coup de gueule", Symbio-com s'est-il stabilisé sous Use-It ?


Oui, Symbio-com ne pose plus de problèmes lorsqu'il est relancé par

CODE

service scom restart



PM
Top
0 User(s) are reading this topic (0 Guests and 0 Anonymous Users)
0 Members:

Topic Options Pages: (2) [1] 2  Reply to this topicStart new topicStart Poll

 

webcron.org Get Firefox! prologue-community.org est monitoré par ikoula.fr Referenceur Gratuit www.prologue-community est mis en évidence sur internet grace à daubresse.fr
moteur de recherche - referencement
Conformément à l'article 34 de la loi "Informatique et Liberté" vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Pour l'exercer, merci de nous contacter : CONTACT US

www.prologue-community.org n'est pas enregistré à la CNIL
www.prologue-community.org est hébergé sur visit.fr

www.prologue-community.org est indépendant de la société Prologue
Une grande partie des logiciels et outils cités sur www.prologue-community.org sont des produits et marques déposées par la société Prologue


MKPortal M1.1 Rc1 ©2003-2005 All rights reserved
Page generated in 0.01225 seconds with 2 queries